negociation

Assurance emprunteur : les banques perdent de l’argent

Ce n’est pas le propre d’une banque, ni même son but, alors pourquoi les banques perdent-elles de l’argent ?

Renégociation de l’assurance

Elles auraient perdu 300 millions d’euros depuis le début de l’année 2018 d’après rente-immo.fr. En effet, il est maintenant possible de renégocier chaque année le contrat d’assurance de crédit immobilier. En seulement un trimestre, les établissements bancaires ont assisté au départ de nombreux assurés, séduits par des tarifs bien moins chers, ou ont été dans l’obligation de pratiquer des baisses de prix.
A l’inverse, les particuliers ont réalisé de belles économies allant jusqu’à plusieurs milliers d’euros.

Les banques ont de grosses marges sur les assurances

Quand l’un gagne, l’autre perd et comme depuis la crise et les changements de réglementations pour les banques, celles-ci ont régulièrement augmenté le tarif de leurs assurances pour conserver leurs marges. En général, les clauses d’assurance représentent en moyenne 25% du coût total d’un crédit immobilier, voire bien plus. C’est donc une motivation forte pour les emprunteurs, dont l’essentiel du budget mensuel part dans le logement (que cela soit en location ou en remboursement d’un prêt).

Toutefois les banques assurent encore 90% des emprunts immobilier, mais sans jamais avoir vraiment eu de concurrence. La stratégie de ces dernières risque de changer avec l’amendement Bourquin.

D’après le comparateur Magnolia qui a réalisé une étude sur le sujet, 80% des Français connaissent cette possibilité de changement d’assurance, mais la majorité des personnes concernées ne savent pas comment faire, de quoi laisser un peu de répit aux banques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *